Au-delà des nombreuses mesures classiques, Janssen a pris ces dernières années une série d'autres initiatives pour économiser l'énergie. Voici les principaux projets :

Équipe eau-énergie

In 2013 zette het Campus Energie- en Waterteam, met operationele en technische experten van verschillende afdelingen, zijn werkzaamheden voort. Naast het in kaart brengen, initiëren en opvolgen van verbeteringsprojecten, werkt dit team aan het bewustmaken en implementeren van de 'beste praktijken'.

In 2013 realiseerde het team onder meer de verlichtingsoptimalisatie van magazijnen en technische ruimtes in Geel, de implementatie van een nieuwe desinfectiemethode voor gezuiverd water (met ozon) in de farmaceutische productie, en een communicatiecampagne om collega’s bewust te maken van hun verantwoordelijkheid.

Onder impuls van het team voor 10 miljoen euro aan energiebesparingsprojecten goedgekeurd. Een jaar werking van het team zorgt bovendien al voor een daling van een CO2-uitstoot die overeenkomt met die van 440 Vlaamse huisgezinnen.

Optimisation de la lumière naturelle

Un projet pilote de bonnes pratiques, relatif à l'optimisation de l'éclairage, a été testé dans différents cadres.  

L'éclairage des espaces techniques et des entrepôts du site de Geel n'est plus continu, mais géré par un système de commande intelligent et sûr. En outre, les espaces qui sont occupés pendant de longues heures sont équipés de lampes à haute efficacité. Ces changements ont permis une réduction de la consommation d'électricité équivalente à la consommation moyenne de 50 ménages flamands, et à une diminution de 48 tonnes de CO2. Si ce projet donne les résultats escomptés, il pourrait être déployé dans l'intégralité de l'entreprise.

Optimisation de la centrale de refroidissement

10% de la consommation d'électricité chez Janssen va au refroidissement, ce qusente un poste de dépenses important. Depuis que la commande de la centrale de refroidissement de Beerse a été modifiée, nous économisons chaque année plusieurs centaines de milliers d'euros supplémentaires. À Geel, nous pratiquons aussi le refroidissement industriel à l'aide de machines à l'ammoniac, qui consomment beaucoup moins que d'autres types de machines de refroidissement.

Chaudières à vapeur haut rendement

Auparavant, nous produisions de la vapeur à partir d'eau chaude ; à présent, nous produisons de la vapeur directement à partir du gaz à l'aide de chaudières à haut rendement.Le rendement est de l'ordre de 107%, ce qui engendre une économie remarquable.

Certification LEED

Le site Janssen de Geel est la première usine de fabrication chimique en Europe à avoir obtenu un certificat LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). 

LEED® est un système de certification internationalement reconnu pour les constructions écologiques. Il a été développé par le Green Building Council américain (USGBC). L'obtention d'un certificat se fait après une enquête externe approfondie, qui prouve indéniablement que le site a atteint une combinaison idéale de réduction énergétique, de consommation d'eau efficace, de limitation d'émission de CO2 et de confort. La certification est une importante reconnaissance pour la durabilité du concept et de l'exploitation. Janssen espère recevoir en 2014 la certification LEED pour son centre de distribution de La Louvière.

Optimisation des systèmes de ventilation

Dans le secteur pharmaceutique, qui exige une grande qualité de l'air, la ventilation représente l'une des causes principales de la consommation énergétique.

Au cours des années précédentes, nous avons optimisé différents systèmes de ventilation.  Comme la nouvelle installation HVAC (Heating Ventilation Air Conditioning) de l'unité de poudre de Geel, ces systèmes consomment donc désormais 40 % d'énergie en moins que la norme industrielle. Le savoir-faire et l'expérience utilisés servent de référence aux projets futurs de la société-mère Johnson & Johnson.

Installation de brûleurs 'low NOx'

Les investissements dans ces installations dans la chaufferie du site de Beerse ont contribué à une réduction considérable de nos émissions d'oxyde d'azote ces dernières années et aux résultats de l'accord de politique environnementale conclu entre essenscia et les autorités flamandes au sujet de ces émissions.

Récupération de la chaleur des gaz de fumée

Grâce à la récupération de la chaleur des gaz de fumée, environ deux mégawatts sont récupérés en chauffage, ce qui représente une économie annuelle récurrente. On peut comparer cela à une chaudière gaz à condensation offrant un meilleur rendement qu'une chaudière conventionnelle.

Reconversion des hottes de laboratoire

Le projet « Green Labs » mené à Beerse a prouvé qu'il était possible de faire des économies dans les laboratoires de Janssen. 

Les collaborateurs de différents départements ont formulé diverses idées de projet, grâce auxquelles nous nous sommes focalisés dans un premier temps sur les hottes énergivores. Le projet vise à réduire la consommation d'énergie par une augmentation de la technologie. Les hottes des laboratoires Janssen fonctionnent, en principe, en permanence. Ainsi, une hotte consomme quelques 12 millions de mètres cubes d'air par an. L'air fourni est réchauffé ou refroidi en fonction des besoins du moment. 

Si une hotte est utilisée pendant une année dans sa position la plus élevée et sans récupération d'énergie, sa consommation revient à quelques 4 000 euros. Toutefois, une technologie présente sur le site permet de limiter la consommation. L'air fourni est traité de façon la plus efficace possible en faisant, par exemple, usage de la récupération d'énergie. En outre, le débit nécessaire par hotte est limité. Sur le site de Beerse, près de 250 hottes sont déjà équipées d'un contrôle de volume d'air variable et 70 autres suivront à Beerse et à Geel. 

Centrale de cogénération

En 2013 a eu lieu la mise en service officielle de la centrale de cogénération sur le site de Beerse. 

Cette installation assure une conversion durable du gaz naturel en chaleur et électricité. La chaleur est utilisée pour le réchauffement d'une grande partie des bâtiments de recherche et l'électricité profite à tout le site. 

L'installation réduira l'émission de CO2 (direct et indirect) du site de Beerse de 1,6 %, ce qui équivaut à l'émission de CO2 de 160 familles flamandes. Nous examinons la possibilité de mener ce projet également à Geel. Grâce au principe de centrale de cogénération, Janssen apporte une contribution importante aux objectifs du programme Healthy Future 2015 de Johnson & Johnson. En outre,  en collaboration avec quelques entreprises voisines, Janssen réfléchit  à l'installation d'une éolienne sur le site de Geel. 

Étude sur l'exploitation de la géothermie

Janssen étudie, depuis mars 2013, les possibilités d'utiliser la géothermie profonde comme source d'énergie écologique. Des études du VITO (Vlaamse Instelling voor Technologisch Onderzoek) indiquent que les eaux souterraines ont une température de 90 degrés à 2,4 kilomètres de profondeur et d'environ 120 degrés à 3,5 kilomètres de profondeur. 

En raison de la grande profondeur, choisir un système de géothermie est un défi technique. Le principe est pourtant très simple : d’eau chaude est pompée à partir d’un aquifère, ensuite la chaleur est prélevée dans une centrale électrique, et enfin l’eau froide pénètre dans les mêmes couches terrestres profondes quelques kilomètres plus loin. Une circulation souterraine est ainsi créée.

aardwarmte.png

La géothermie est une source d'énergie écologique très fiable. Elle ne cause aucune nuisance à l'environnement ni aucune émission de CO2. La géothermie est une source très fiable, car elle est disponible localement et inépuisable. 

Le prix d'utilisation de la géothermie est très stable comparé, par exemple, aux grandes fluctuations de prix sur les marchés du gaz naturel et du pétrole. Selon les calculs, il serait possible pour Janssen de réduire l'émission de CO2 d'environ 16 000 tonnes par an. Soit 31 % de moins que ce qui est produit actuellement. 16 000 tonnes de CO2 équivalent environ à l'émission de 4 000 habitations classiques.

La technique de géothermie profonde sera-t-elle effectivement appliquée chez Janssen ? La question sera étudiée en 2014. L'entreprise doit pour cela effectuer des études supplémentaires et avoir le soutien du gouvernement flamand.

Durabilité
Écologique

Chez Janssen, la durabilité économique commence dès le développement de nouveaux produits, avec la mise en œuvre de la chimie verte et des technologies vertes.

Au cours de la production de nos médicaments, nous cherchons constamment à améliorer nos performances environnementales. À la fin du cycle de vie de nos médicaments, nous adoptons une attitude vigilante et responsable.

Dans ce vaste domaine d'activité, nous veillons à limiter autant que possible notre empreinte écologique : moins de matières premières, une production économe en eau et en énergie et une réduction des déchets et des émissions.

Ceci aboutit à une situation favorable à tous points de vue: en réduisant d'entrée de jeu sa charge environnementale, l'entreprise réalise à terme une sérieuse économie en temps et en argent.