L'industrie pharmaceutique est un secteur extrêmement énergivore. En 2013, malgré de grands volumes de production et un taux d'occupation élevé sur le Campus, Janssen a réussi à maintenir sous contrôle la consommation d'énergie et d'eau. La consommation d'énergie a légèrement augmenté, mais si on l’observe par rapport au long hiver froid de 2013, il s'avère que la consommation d'énergie réelle a diminué.  Des systèmes d'optimisation ont été mis en place afin de veiller à une réduction de la consommation d'énergie, équivalant à la production annuelle totale de 2 éoliennes.

La politique d'énergie de Janssen est, en premier lieu, concentrée sur la réduction de la consommation d'énergie et en outre sur l'approvisionnement de l'énergie nécessaire. L'entreprise recherche en permanence des moyens permettant de réduire plus encore sa consommation d'énergie, et entend installer une capacité de production d'énergie renouvelable. 

Afin de pouvoir réduire au maximum la consommation d'énergie, différents systèmes d'optimisation ont été mis au point par des équipes multidisciplinaires.  L'équipe eau-énergie du Campus, formée fin 2012, constitue un élément de succès essentiel pour atteindre ces objectifs. De la collaboration d'experts opérationnels et techniques naissent les plus fabuleuses améliorations.

L'intégration de la cogénération constitue une réalisation importante pour la diminution de notre empreinte écologique. Au lieu d'acheter l'électricité et la chaleur, elles sont produites sur le site même. Non seulement la production simultanée d'électricité et de chaleur est meilleure pour l'environnement, mais en plus cette opération nous rapportera des certificats verts.  

En outre, depuis mars 2013, l'entreprise travaille sur une étude de faisabilité pour l'installation d'une centrale géothermique sur le site de Beerse, afin de subvenir à ses propres besoins énergétiques. 

Warmtekrachtkoppeling-Beerse-1-0075-turned.jpg

Durabilité
Écologique

Chez Janssen, la durabilité économique commence dès le développement de nouveaux produits, avec la mise en œuvre de la chimie verte et des technologies vertes.

Au cours de la production de nos médicaments, nous cherchons constamment à améliorer nos performances environnementales. À la fin du cycle de vie de nos médicaments, nous adoptons une attitude vigilante et responsable.

Dans ce vaste domaine d'activité, nous veillons à limiter autant que possible notre empreinte écologique : moins de matières premières, une production économe en eau et en énergie et une réduction des déchets et des émissions.

Ceci aboutit à une situation favorable à tous points de vue: en réduisant d'entrée de jeu sa charge environnementale, l'entreprise réalise à terme une sérieuse économie en temps et en argent.