En Roumanie, Janssen s'engage d'ici 2020 à faire du pays un exemple de la lutte contre l'hépatite C. Ce plan de Janssen, plutôt ambitieux, a démarré en 2012 et permettra, grâce à un partenariat public-privé, de passer d'un traitement de 5 000 patients par an à un traitement de 50 000 patients par an. 

Immersion_logo_cs5.png

Pour entreprendre ce projet efficace, innovateur et durable, un nouveau modèle intégré contenant tous les aspects pertinents est nécessaire : l'efficacité du diagnostic VHC et du processus de traitement, la logistique, la reconnaissance du problème par le grand public, les soins de santé et les décideurs politiques. 

La contamination par le virus de l'hépatite C a commencé au début des années 90 en Roumanie, principalement en raison de procédures médicales et dentaires hasardeuses, d'avortements (illégaux) et de transfusions sanguines peu sûres. L'hépatite C s'est répandue comme une traînée de poudre, les dépistages annuels sont limités et à peine 1 % des cas sont traités. Le budget nécessaire au traitement de seulement 10 % des cas absorberait une grande partie du budget national de la santé. 

_D5A4032.jpg

Durabilité Sociale

Janssen prend ses responsabilités à l'égard de ses collaborateurs, des patients, ainsi que des collectivités locales et internationales.

C'est pourquoi il travaille à une mise en œuvre responsable du talent et veille à la santé physique et mentale, à la sécurité ainsi qu'à la formation continue de ses collaborateurs.

Janssen encourage les associations de patients à réaliser leurs projets en toute indépendance. Janssen consacre une attention particulière à la formation des  jeunes, à l'information du voisinage et à son engagement dans des projets locaux.

L'accessibilité et le caractère abordable des soins de santé sont au centre des préoccupations internationales de J&J ainsi que de Janssen, qui soutient également des projets philanthropiques spécifiques.